Accueillir et renseigner les personnes déficientes intellectuelles

Les symboles sont nombreux dans notre environnement. En terme d’accessibilité, le « fauteuil roulant » est bien ancré dans notre paysage. Il indique des lieux accessibles aux personnes à mobilité réduite.
 
Un autre symbole s’installe progressivement : le « S3A »,  Symbole d’Accueil, d’Accompagnement et d’Accessibilité, créé par l’Unapei pour permettre aux personnes handicapées mentales de repérer facilement les lieux qui leur proposent un accueil, un accompagnement et des prestations adaptés.L’apposition du pictogramme S3A est aussi pour elles un « médiateur », utile pour être rassuré et pour oser s’exprimer.
Normalisé en 2000, il est destiné à être apposé sur des guichets, des lieux de passage, des produits ou des documents rendus accessibles aux personnes handicapées mentales.
 
L’objectif poursuivi est que les personnes handicapées mentales accèdent à tout ce qui est disponible pour chaque citoyen : information, éducation, scolarisation, formation, travail, emploi, logement, transports, loisirs, sports, culture, santé, etc. Cela nécessite de prendre en compte la spécificité de leurs handicaps et de mettre en place des aides humaines et techniques adaptées.
 
QUI PEUT LES UTILISER ?

Administrations, sociétés de transports, centres commerciaux, lieux culturels, centres sportifs, musées, sites internet, hôpitaux… 
Tous les acteurs de notre environnement quotidien peuvent potentiellement s’en emparer. 
Mais ce pictogramme n’est pas un symbole sans signification. Son apposition implique des engagements réels pour l’accessibilité, que certains partenaires ont mis en œuvre.
 
QUELS ENGAGEMENTS ?

Pour être accessible, une structure doit s’engager à considérer les besoins et les attentes des personnes handicapées mentales afin de leur offrir des réponses adaptées à la nature et au degré de leur handicap.
Les aménagements et services signalés par ce pictogramme peuvent être divers. Ils sont liés à la nature et aux métiers des structures qui l’utilisent : qualité d’écoute et d’accueil par du personnel formé, mise à disposition d’informations simplifiées, adaptation des visites (pour les musées et autres organismes de tourisme…), accompagnement de la personne, etc. 
 
 
La sensibilisation et la formation à l’accueil des personnes handicapes mentales sont une étape préalable et incontournable dans le processus d’attribution du Pictogramme S3A